Non classé

Marion Kaplan, l’éducation alimentaire de nos enfants

Sketchnote issue du cycle de conférences « Innovation en éducation » accueillant Marion Kaplan à Montpellier, mars 2020.

Dans un monde où la malbouffe et les aliments transformés dominent, éduquer nos enfants à adopter une alimentation saine et équilibrée peut sembler être une mission impossible. Marion Kaplan, experte renommée en nutrition, nous guide à travers les défis et les solutions pour faire face à ce contre-courant sociétal.

Selon Hippocrate, « toute maladie commence dans l’intestin », et cette sagesse ancienne trouve un écho puissant dans les découvertes modernes en matière de santé. Aujourd’hui plus que jamais, il est crucial de comprendre l’importance de la prévention par une alimentation appropriée, surtout pour nos jeunes générations.

Mais comment faire avec la quantité d’informations contradictoires et de pratiques alimentaires ancrées dans notre culture ? Marion Kaplan propose des pistes concrètes et des conseils pratiques pour retirer les aliments nocifs, introduire des nutriments essentiels, et comprendre le rôle vital de la micro-nutrition.

ALERTE : dans cet article, je vous partage la synthèse de la conférence de Marion Kaplan au congrès innovation en éducation organisé par Julien Peron. Il est important d’adapter ce que vous allez lire à votre réalité. Toujours en référer à votre médecin avant d’effectuer tout changement alimentaire 🙂 bonne lecture !

synthèse dessinée par sophie griffon le penher au congrès innovation en éducation de Julein Peron

La prévention, la meilleure des médecines

Hippocrocrate, considéré comme le père de la médecine, a affirmé que « toute maladie commence dans l’intestin ». Cette citation, bien que datant de plusieurs siècles, reste d’une pertinence cruciale à notre époque. La prévention, selon Marion Kaplan, est véritablement la meilleure des médecines, et elle commence par une alimentation saine et équilibrée.

L’importance de l’intestin

L’intestin joue un rôle central dans notre santé globale. Il est non seulement responsable de la digestion et de l’absorption des nutriments, mais il abrite également une grande partie de notre système immunitaire. Les études récentes montrent que la santé intestinale influence de nombreux aspects de notre bien-être, y compris notre humeur, notre énergie, et même notre poids.

Prévenir plutôt que guérir

La prévention par l’alimentation consiste à adopter des habitudes alimentaires qui soutiennent et protègent la santé intestinale. Cela signifie choisir des aliments qui nourrissent notre microbiome intestinal, éviter ceux qui peuvent causer des inflammations ou des déséquilibres, et intégrer des nutriments essentiels qui renforcent notre système immunitaire.

Des choix alimentaires judicieux

Marion Kaplan souligne que pour prévenir les maladies, il est essentiel de retirer certains aliments de l’alimentation de nos enfants, notamment le gluten, les produits laitiers de vache et le sucre. Ces aliments peuvent causer des inflammations et contribuer à diverses maladies chroniques. À la place, elle recommande d’introduire des aliments riches en nutriments comme les oméga-3, le zinc, le fer et l’iode, qui jouent un rôle crucial dans la santé cellulaire et immunitaire.

Je dois vous avouer que sa conférence était vraiment animée ! Nous savons toutes et tous que diminuer le sucre est indispensable pour nos enfants. Cependant dans sa conférence, elle a seulement oublier de parler des relations sociales et de la vie avec les autres. Je vous invite donc à trouver votre équilibre avec tous ses conseils !

Un engagement à long terme

La prévention ne se fait pas du jour au lendemain. C’est un engagement à long terme qui nécessite de la patience, de la persévérance et une éducation continue. En enseignant à nos enfants les bienfaits d’une alimentation saine dès le plus jeune âge, nous leur donnons les outils nécessaires pour faire des choix éclairés tout au long de leur vie.

dessin sophie griffon le penher pour le livre protocole auto immun AIP
Illustration que j’ai réalisé pour le livre : soigner l’auto-immunité : le protocole AIP

Les Aliments à éviter

Marion Kaplan recommande de retirer certains aliments de l’alimentation de nos enfants. Ces aliments, bien que couramment consommés, peuvent être néfastes pour leur santé à long terme.

Le gluten

Le gluten, une protéine présente dans le blé, le seigle et l’orge, est de plus en plus pointé du doigt pour ses effets négatifs sur la santé digestive. De nombreuses personnes sont sensibles au gluten sans nécessairement être diagnostiquées comme cœliaques. Chez les enfants, cette sensibilité peut se manifester par des troubles digestifs, des maux de tête, une fatigue chronique et des problèmes de comportement. En éliminant le gluten de leur alimentation, on peut souvent observer une amélioration significative de leur bien-être général.

Les produits laitiers de vache

Les produits laitiers de vache, bien que riches en calcium et souvent promus pour leur contribution à la santé osseuse, peuvent causer des problèmes digestifs et des allergies chez certains enfants. Le lait de vache contient des protéines comme la caséine et le lactose, qui peuvent être difficiles à digérer pour beaucoup. En outre, les produits laitiers peuvent contribuer à l’inflammation et aux infections récurrentes, comme les otites. Il est souvent bénéfique de remplacer le lait de vache par des alternatives comme le lait d’amande, de coco ou d’avoine.

Le sucre

Le sucre est omniprésent dans notre alimentation moderne, et ses effets néfastes sur la santé sont bien documentés. Une consommation excessive de sucre est associée à l’obésité, au diabète de type II, aux caries dentaires et à de nombreux autres problèmes de santé. Chez les enfants, une alimentation riche en sucre peut également entraîner des troubles de l’attention et de l’hyperactivité. Marion Kaplan conseille de réduire drastiquement la consommation de sucre et de choisir des alternatives naturelles comme le xylitol (sucre de bouleau) pour adoucir les aliments sans les effets néfastes du sucre raffiné.

Une transition en douceur

Changer les habitudes alimentaires de nos enfants peut être un défi, surtout lorsqu’il s’agit de supprimer des aliments qu’ils aiment. Cependant, il est important de faire cette transition en douceur, en expliquant les raisons et en offrant des alternatives savoureuses et nutritives. Par exemple, les enfants peuvent apprendre à apprécier des fruits frais, des noix et des légumes comme des snacks au lieu de sucreries et de produits transformés.

En éliminant le gluten, les produits laitiers de vache et le sucre de l’alimentation de nos enfants, nous pouvons significativement améliorer leur santé et leur bien-être. Ces changements alimentaires, bien que parfois difficiles à mettre en place, offrent des bénéfices considérables pour leur avenir.

Les maladies courantes et leurs évolutions

L’évolution des maladies au cours des dernières décennies souligne l’importance cruciale de la prévention par une alimentation saine. Autrefois rares, certaines maladies sont devenues courantes, voire épidémiques, en raison de changements dans notre mode de vie et notre alimentation.

Des maladies rares aux maladies courantes

Il y a quelques décennies, des maladies comme le diabète de type II étaient considérées comme rares chez les enfants. Aujourd’hui, ces maladies sont de plus en plus fréquentes, touchant des enfants de plus en plus jeunes. Marion Kaplan explique que cette augmentation est en grande partie due à des habitudes alimentaires inadéquates et à un mode de vie sédentaire.

Diabète de type II : une épidémie moderne

Le diabète de type II, autrefois appelé « diabète de l’adulte », est maintenant courant chez les jeunes. Cette maladie est étroitement liée à une consommation excessive de sucre et de produits transformés, ainsi qu’à un manque d’activité physique. En éduquant nos enfants sur les dangers du sucre et en leur apprenant à privilégier une alimentation équilibrée, nous pouvons contribuer à réduire le risque de développement de cette maladie.

Allergies et intolérances alimentaires

Les allergies et les intolérances alimentaires sont également en hausse. De nombreux enfants souffrent aujourd’hui d’allergies au gluten, aux produits laitiers, aux noix, et à bien d’autres aliments. Ces conditions peuvent provoquer des symptômes allant de l’inconfort digestif aux réactions allergiques graves. L’introduction précoce d’une alimentation variée et saine peut aider à prévenir le développement de certaines allergies et intolérances.

L’importance de la détection précoce

Pour gérer efficacement ces maladies, la détection précoce est essentielle. Marion Kaplan recommande des tests comme le test HOMA (1), qui mesure les niveaux d’insuline et de glucose pour détecter précocement les risques de diabète. De même, des tests de dépistage des carences en nutriments essentiels comme le zinc, le fer, et l’iode peuvent aider à identifier et à corriger les déséquilibres avant qu’ils ne conduisent à des problèmes de santé plus graves.

Un changement de paradigme

La transition d’un paradigme axé sur le traitement des maladies à un paradigme de prévention est fondamentale. En se concentrant sur la prévention par une alimentation saine, nous pouvons non seulement réduire l’incidence des maladies courantes mais aussi améliorer la qualité de vie de nos enfants. Ce changement de paradigme nécessite une éducation continue et une prise de conscience des parents et des éducateurs sur les bienfaits d’une alimentation équilibrée.

Les nutriments essentiels pour la santé

Une alimentation équilibrée est fondamentale pour la santé et le bien-être de nos enfants. Marion Kaplan insiste sur l’importance d’intégrer des nutriments essentiels qui soutiennent la croissance, le développement et le bon fonctionnement de l’organisme. J’en parle également dans mon article sur la concentration.

Zinc : Un minéral clé

Le zinc est un oligo-élément essentiel pour de nombreuses fonctions biologiques, y compris la croissance cellulaire, la réparation des tissus, et le bon fonctionnement du système immunitaire. Une carence en zinc peut entraîner des problèmes de croissance, une immunité affaiblie et des troubles cognitifs. Il est donc crucial de s’assurer que l’alimentation de nos enfants inclut des sources suffisantes de zinc, telles que les viandes, les noix et les graines.

Iode : Le carburant pour la thyroïde

L’iode est un autre nutriment vital, nécessaire à la production des hormones thyroïdiennes qui régulent le métabolisme, la croissance et le développement. Marion Kaplan recommande d’intégrer des aliments riches en iode, comme les algues et les coquillages, pour soutenir la santé thyroïdienne. Si les enfants n’aiment pas ces aliments ils peuvent être glissés dans une purée 😉

Fer : Besoin essentiel de nutriments

Le fer est indispensable pour la formation des globules rouges et le transport de l’oxygène dans le corps. Une carence en fer peut mener à l’anémie, provoquant fatigue, faiblesse et difficultés de concentration. Les sources de fer incluent les viandes rouges, les légumineuses, les épinards et les céréales enrichies. Il est également utile de combiner les sources de fer avec des aliments riches en vitamine C pour améliorer l’absorption du fer.

Les acides gras Oméga-3

Les oméga-3 sont des acides gras essentiels qui jouent un rôle crucial dans le fonctionnement cérébral, la réduction de l’inflammation et la santé cardiovasculaire. Les sources d’oméga-3 incluent les poissons gras comme les sardines et le maquereau (petits poissons pour éviter les métaux lourds que contiennent les graisses des gros poissons comme le thon ou le saumon), ainsi que les noix, les graines de lin et l’huile de colza. Ces acides gras contribuent à fluidifier les membranes cellulaires et à soutenir le développement cognitif et la santé mentale.

Les bactéries mitochondriales

Les mitochondries, souvent appelées « les centrales énergétiques » des cellules, dépendent d’un équilibre sain de bactéries pour fonctionner efficacement. Une alimentation riche en fibres, en légumes fermentés et en probiotiques peut aider à nourrir ces bactéries et à améliorer la production d’énergie cellulaire.

Marion Kaplan nous rappelle que chaque nutriment joue un rôle unique et irremplaçable dans le maintien de la santé, soulignant l’importance d’une alimentation variée et équilibrée.

La micronutrition

La micronutrition, un concept souvent négligé dans l’alimentation moderne, est pourtant essentielle. Marion Kaplan nous guide à travers les principes de la micronutrition et son importance dans l’alimentation de nos enfants.

Qu’est-ce que la micronutrition ?

La micro-nutrition consiste à apporter à notre organisme les micronutriments nécessaires en quantité optimale. Ces micronutriments incluent les vitamines, les minéraux, les acides gras essentiels, les acides aminés et les antioxydants. Bien qu’ils soient requis en petites quantités, leur rôle est crucial pour la santé, la croissance et le développement.

L’impact des micronutriments sur la santé

Chaque micronutriment joue un rôle spécifique dans le corps. Par exemple, la vitamine D est essentielle pour la santé osseuse, le fer pour le transport de l’oxygène, et les oméga-3 pour la santé cognitive et cardiovasculaire. Une carence en un seul de ces micronutriments peut entraîner des déséquilibres importants et des problèmes de santé.

Marion Kaplan souligne que bien gérer notre alimentation peut prévenir le burn-out, une condition de plus en plus courante chez les jeunes et les adultes. Le burn-out est souvent le résultat de carences nutritionnelles et d’un stress prolongé. En assurant un apport adéquat en micronutriments, nous pouvons améliorer notre résistance au stress et notre énergie globale.

L’intégrer dans l’alimentation quotidienne

Pour intégrer efficacement la micronutrition, il est essentiel de diversifier l’alimentation. Voici quelques recommandations de Marion Kaplan :

– Consommer des aliments riches en nutriments : légumes colorés, fruits frais, noix, graines, poissons gras.

– Opter pour des modes de cuisson douce : la cuisson vapeur douce préserve les vitamines et les minéraux des aliments.

– Privilégier les aliments crus : certains micronutriments sont mieux absorbés lorsqu’ils ne sont pas altérés par la chaleur.

– Réduire la consommation de viande rouge : limiter la viande rouge à une fois par mois et préférer les protéines végétales ou les viandes blanches comme le poulet et les œufs.

Conseils pratiques

– Se protéger des ondes électromagnétiques : limiter l’exposition aux ondes des appareils électroniques peut aider à réduire le stress oxydatif.

– Adopter une alimentation à 70% végétale : les légumes et les fruits sont riches en fibres, en vitamines et en minéraux, et devraient constituer la base de notre alimentation.

– Consommer des supers aliments : intégrer des aliments comme les algues, les baies de goji, et les graines de chia pour un apport optimal en nutriments.

Pratiques alimentaires recommandées par Marion Kaplan

Adopter des pratiques alimentaires saines est essentiel pour la santé et le bien-être de nos enfants. Marion Kaplan propose des recommandations pratiques pour intégrer une alimentation équilibrée et nutritive dans notre quotidien.

Exemples de repas et collations

Petit-déjeuner : Un smoothie vert à base de légumes-feuilles, de fruits, et de graines de chia.

Déjeuner : Une salade composée de légumes colorés, de quinoa, de pois chiches et d’une vinaigrette à base de citron et d’huile d’olive.

Dîner : Du poisson cuit à la vapeur douce avec des légumes vapeur et du riz complet.

Snacks : Des bâtonnets de légumes crus avec du houmous, des fruits frais, et des noix.

Problèmes modernes de l’alimentation

L’évolution de notre alimentation au cours des dernières décennies a entraîné une augmentation des problèmes de santé, notamment chez les enfants. Marion Kaplan met en lumière les défis alimentaires contemporains et propose des solutions pour y faire face.

Augmentation des taux d’autisme

Il y a vingt ans, l’autisme touchait environ 1 enfant sur 10 000. Aujourd’hui, ce chiffre est passé à 1 sur 150, et dans certaines régions, il atteint 1 sur 70. Bien que les causes exactes de cette augmentation soient complexes et multifactoriels, Marion Kaplan souligne le rôle potentiel des toxines environnementales et des déséquilibres nutritionnels dans cette épidémie. (2)

Prévalence du cancer précoce

Le cancer chez les jeunes est également en augmentation. Marion Kaplan explique que cette tendance inquiétante est liée à notre alimentation moderne. Nous n’avons pas changé de génome, mais notre environnement alimentaire a radicalement évolué. Les aliments transformés, les additifs chimiques, et les pesticides sont autant de facteurs qui contribuent à cette augmentation des cancers précoces.

Les fruits et le timing de consommation

Marion Kaplan recommande de consommer les fruits après 17h. Le matin, il est préférable de privilégier des aliments protéinés comme les œufs, les sardines et l’avocat, qui fournissent une énergie stable et soutenue tout au long de la journée. En fin de journée, les fruits peuvent être une source de douceur naturelle et de nutriments sans causer de pics de glycémie.

Les problèmes alimentaires modernes sont complexes et multifactoriels, mais des changements simples et conscients peuvent faire une grande différence. En étant attentifs à la qualité et au timing de la consommation des aliments, et en évitant les sucres et les produits transformés. Marion Kaplan nous rappelle que chaque choix alimentaire est une opportunité de promouvoir la santé et le bien-être de nos enfants.

Voici le vitaliseur de Marion pour réaliser vos cuissons douces, n’hésitez pas à visiter son site pour obtenir toutes les informations 🙂

le votaliseur de marion kaplan

Conseils pratiques et actions à entreprendre

Pour mettre en pratique les recommandations de Marion Kaplan et améliorer la santé de nos enfants, voici quelques conseils pratiques et actions à entreprendre.

Régulation de la perméabilité intestinale

La santé intestinale est cruciale pour le bien-être général. La zonuline est une protéine qui régule la perméabilité de l’intestin. Une production excessive de zonuline, souvent due à une alimentation riche en gluten et en produits transformés, peut entraîner une « perméabilité intestinale », ou « intestin perméable », où les toxines et les bactéries peuvent passer dans le sang, provoquant des inflammations et des maladies auto-immunes. Il est important de réduire la consommation de gluten et de favoriser des aliments qui soutiennent la santé intestinale, comme les légumes fermentés et les probiotiques.

Renouvellement intestinal

L’intestin se renouvelle toutes les 12 heures. Pour soutenir ce processus naturel, il est essentiel de consommer des fibres alimentaires, qui agissent comme des prébiotiques, nourrissant les bonnes bactéries dans l’intestin. Les légumes, les fruits, les grains entiers et les légumineuses sont d’excellentes sources de fibres.

Importance de manger bio

Les aliments biologiques sont cultivés sans pesticides et autres produits chimiques, réduisant ainsi l’exposition aux toxines. En choisissant des produits biologiques, nous pouvons protéger nos enfants des effets nocifs des pesticides, qui sont associés à de nombreux problèmes de santé, notamment les troubles hormonaux et le cancer.

Alimentation variée et équilibrée

Une alimentation variée et équilibrée est la clé d’une bonne santé. Voici quelques recommandations pour une alimentation saine :

  • Inclure une variété de légumes et de fruits: Ces aliments sont riches en vitamines, minéraux et antioxydants.
  • Consommer des protéines de haute qualité : Les œufs, le poulet, le poisson et les légumineuses sont d’excellentes sources de protéines.
  • Choisir des grains entiers : Les grains entiers comme le quinoa, l’avoine et le riz brun sont plus nutritifs que les grains raffinés.
  • Limiter les aliments transformés : Réduire la consommation de snacks, de fast-food et de produits emballés riches en sucres ajoutés et en graisses saturées.

Intégration progressive des changements

Changer les habitudes alimentaires peut être un défi, surtout pour les enfants. Il est important de faire ces changements progressivement pour permettre à chacun de s’adapter. Voici quelques astuces pour une transition en douceur :

Introduire de nouveaux aliments un à la fois : Cela permet aux enfants de s’habituer à de nouveaux goûts et textures sans être submergés.

Impliquer les enfants dans la préparation des repas : Cela peut les rendre plus enthousiastes à l’idée de manger des aliments sains.

Établir une routine alimentaire : Des repas réguliers et des collations saines peuvent aider à stabiliser l’énergie et l’humeur.

Marion Kaplan nous rappelle que chaque petit changement compte et que la clé est la constance et la patience. En favorisant une alimentation saine et équilibrée, nous pouvons offrir à nos enfants un avenir plus sain et plus heureux.

L’alimentation est difficile à modifier, on peut aussi jouer avec des jours « off » où un petit écart permet de ne pas être trop frustré.

J’espère que le travail de Marion Kaplan vous aura plu.

à très vite,

SoF

source :

(1) test HOMA : https://labo-barla.eu/wp-content/uploads/2019/10/fiche-HOMA.pdf

(2) augmentation taux autismes : https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/la-question-du-jour/autisme-peut-on-parler-d-une-hausse-de-cas-en-france-9058312

10 thoughts on “Marion Kaplan, l’éducation alimentaire de nos enfants

  1. Merci Sophie pour cette synthèse inspirante de la conférence de Marion Kaplan. C’est un rappel puissant de l’importance de la nutrition dans la santé globale de nos enfants, mais aussi pour la nôtre. Tes sketchnotes sont tellement plus sympas à lire et à retenir qu’un simple article 🤩 . Continue de nous inspirer et de partager ses belles pépites avec tes créations, j’adore !

    1. SoF de GraphiquEasy dit :

      Oh ! Merci Caroline et Mathieu ! Effectivement, la nutrition tout comme nos paroles ont un rôle super important dans notre santé personnelle et familiale 🙂

  2. Carmen dit :

    Bonjour, merci pour ce résumé en image de la conférence de Marion Kaplan. J’aime bcp vos sketchnotes! En plus ce thème me parle particulièrement, car il y a maintenant bientôt 2 ans, j’ai modifié complètement mon régime alimentaire, en diminuant drastiquement les glucides. Je souffrais de migraines chroniques et prenais énormément de médicaments. Depuis, je ne prends plus aucun médicament, je revis! Mon régime se compose essentiellement de produits animaux (viande, œufs, produits laitiers) car ils sont très pauvres en glucides. J’y ajoute des légumes et voilà. Je m’accorde un peu de chocolat noir 90% pour le plaisir. Je ne me suis jamais sentie aussi bien, je n’ai plus envie de sucré, plus envie de grignoter et je suis bcp moins fatiguée! Bref tout ça pour confirmer que le sucre est bel et bien à consommer avec grande modération.

    1. SoF de GraphiquEasy dit :

      Bonjour Carmen, merci pour votre témoignage qui est une magnifique preuve que l’alimentation est très importante dans notre bien-être. Je partage votre expérience, moins on mange sucré moins nous en avons envie et le chocolat noir 90% est un vrai régal ! Merci d’avoir partagé votre expérience, je suis contente que mes visuels vous plaisent 🙂 belle journée !

  3. Jackie dit :

    Pour les personnes visuelles, tes graphiques sont au top. Merci d’avoir partagé la conférence de Marion Kaplan. Et merci aussi pour tous tes conseils.

    1. SoF de GraphiquEasy dit :

      Merci Jackie 🙂

  4. Merci Sophie pour cette restitution et les conseils. J’ai beaucoup d’ajustements à faire. Je commence demain : pas de fruit au petit-déjeuner mais au goûter dorénavant.

    1. SoF de GraphiquEasy dit :

      Bonjour Magali, je pense que l’alimentation est un ajustement permanent ! Je garde à l’esprit l’écoute de son corps, s’écouter pour savoir si cela nous correspond bien! 🙂

  5. Béa 🌷 dit :

    Merci Sophie pour ton article sur Marion Kaplan et l’éducation alimentaire de nos enfants.
    L’alimentation est un des piliers de notre bien-être et notre santé passe par notre assiette.
    Tes conseils pratiques pour intégrer des habitudes alimentaires saines au quotidien sont précieux et motivants.
    Je suis convaincue que beaucoup de parents tireront profit de ces informations pour améliorer la santé de leurs enfants.
    A bientôt et au plaisir d’échanger ensemble. 🌷

    1. SoF de GraphiquEasy dit :

      Bonjour Béa, je suis heureuse que cet article vous ait plu ! C’est tout à fait ça, j’aime partager un maximum d’informations pour les familles, au plaisir de vous rencontrer également 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *